top of page

Les articles

Babi Green

Bioani met l'insecte au service de la résilience alimentaire africaine

Rencontre avec Bioani, une entreprise ivoirienne produisant une protéine locale et abordable pour les filières d'élevage, ainsi qu'un fertilisant naturel pour le développement d'une agriculture durable.




A propos :


Bioani est une jeune société agricole installée à Aboisso en Côte d’Ivoire, et spécialisée dans la production de protéine d’insecte et de fertilisant organique.


L'entreprise produit une protéine à base de larves de mouches soldats noires, nourries à partir de déchets organiques récupérés localement. A destination des éleveurs (de poissons, volailles, porcs, etc.), la protéine vient se substituer à la farine de poisson ou soja, bien souvent importée et coûteuse, dans la composition de l’aliment final. Le fertilisant, quant à lui, est issu de la transformation des déchets organiques par les larves, et est destiné aux agriculteurs.


Bioani c’est d’abord l’initiative d’un entrepreneur, Arthur, qui décide de se lancer dans l’aquaponie – système de production alimentaire durable alliant culture de plantes et élevage de poissons.


Si le système développé fonctionne bien, Arthur est vite confronté à un problème de taille : la farine de poisson, base principale de l’aliment est très coûteuse, et il est difficile de rendre son système rentable.


Il se lance alors dans la recherche d’un substitut local, respectueux de l’environnement et ayant les mêmes propriétés que la farine de poisson, et c’est ainsi qu’il tombe sur la farine d’insecte.


Après quelques mois de tests prometteurs dans son garage, Arthur s’associe à Thibault et Amaury et lancent leur première ferme à plus grande échelle à Aboisso, en partenariat avec un pisciculteur local.



Bioani se veut être une entreprise à fort impact social et environnemental.


En effet, le projet permet de valoriser les déchets organiques, et ainsi contribuer à la lutte contre l’insalubrité et le gaspillage alimentaire.


Elle contribue notamment à l’Objectif de Développement Durable n°15 "préserver et restaurer les écosystèmes terrestres" en produisant un fertilisant organique (coproduit de la culture d’insectes), qui se distingue par son caractère nématicide, permettant ainsi de lutter activement contre l’appauvrissement des sols.


Bioani a développé un modèle de ferme réplicable et modulable qui permet de s'implanter localement partout où nous trouvons des gisements de déchets, promouvant ainsi la création d'emplois.

Contacts :


Tel: (+225) 07 49 22 76 73


10 vues
bottom of page