1/12

Les articles

Babi Green

Entreprises : tout savoir sur les achats responsables

Dans cet article, vous y trouverez toutes les informations pratiques et les mesures à prendre pour implémenter une démarche d'achats responsables au sein de votre organisation.


Quelle définition des achats responsables ?


L'actualité de ces dernières décennies n’a pas fait bonne presse aux entreprises quant à l’éthique de leurs achats. En effet, plusieurs scandales, tels que celui du Rana Plaza au Bangladesh, ont pointé du doigts les grands groupes et la manière dont ils gèrent leur supply chain, ainsi que les conséquences néfastes d’une approche uniquement basée sur les couts.


Une prise de conscience récente s’est opérée sur le plan des achats. L’enjeu n’est plus seulement financier, mais concerne également l’image de l’entreprise. Aujourd’hui, on parle d’achats responsables.


Les achats responsables est un concept apparu au début des années 2000 sous l’impulsion européenne. L’UE avait en effet instauré la possibilité d’introduire des considérations environnementales et sociales dans les appels d’offres publics. Ils désignent tout achat prenant en compte des critères d’exigence et de transparence sur le plan environnemental, social, éthique, sociétal et de la qualité.


Les achats responsables constituent un pilier important de la RSE. Pour une organisation, la manière d’acheter traduit son positionnement réel par rapport à ses engagements environnementaux et sociaux. Il est donc difficile de comprendre qu’une société s’engage dans une démarche RSE sans rien changer à sa façon d’acheter, de choisir ou d’évaluer ses fournisseurs.


Cela implique de s’intéresser aux différents impacts que la fabrication des produits achetés a pu avoir sur l’environnement et sur les hommes les ayant fabriqués (d’où viennent les produits ? qui les a fabriqués ? dans quelles conditions ? en quoi sont-ils faits ? dans quoi sont-ils emballés ? que deviendront-ils après leur utilisation ? quel est leur impact environnemental ? etc.).


Quels sont les principaux référentiels ?


Au niveau international, les règles d’une démarche d’achats responsables s’intègrent dans les préconisations plus générales de la norme ISO 26000 relative aux principes de la responsabilité sociétale des organisations.


La norme ISO 20400 publiée par l’Afnor (Association française de normalisation) en 2017 apporte de nouveaux éclairages afin de s’attacher plus spécifiquement aux processus d’achats responsables. Il s’agit de la première norme internationale dédiée aux achats responsables. Son objectif est de fournir des lignes directrices pour appliquer les principes de RSE dans le processus d'achat des organisations.


Elle fait suite aux évolutions réglementaires telles que la loi en France sur le devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneurs d’ordre, qui impose aux multinationales de mieux contrôler leurs sous-traitants en matière de droits de l'homme et d'environnement.

La norme ISO 20400 consolide les bonnes pratiques et méthodologies afin de concilier entre performance économique et responsabilité. Elle comporte également des outils qui facilitent la mise en œuvre de ces principes.


Comment faire des achats responsables ?


Il n’y a pas d’exigences spécifiques en matière d’achats responsables sinon des lignes directrices à prendre en compte. Voici quelques conseils qui vous permettront de déployer une démarche d’achats responsables structurée et adaptée à votre organisation.


Diagnostic achats _ Ce diagnostic permettra de connaitre vos pratiques au regard des différents principes d’achats responsables et d’identifier les axes de progrès et enjeux à prendre en compte dans votre démarche. Il est recommandé d’engager un plan d’action pour une bonne mise en œuvre de la démarche et un meilleur suivi – évaluation.


Formalisation des engagements _ Cette étape consiste à définir les principaux objectifs de votre démarche, en cohérence avec votre stratégie d’achat. Il est important de faire connaitre les engagements de l’entreprise à ses parties prenantes, notamment les fournisseurs.


Evaluation et sélection des fournisseurs _ Dans une cartographie des risques fournisseurs, vous pouvez évaluer les familles d’achats selon leur importance stratégique (quel est l’impact en cas de rupture ou non qualité) et leur incidence RSE. Cela vous permettra de définir vos exigences par famille et déployer une démarche adaptée. Par ailleurs, vous pourrez identifier quels fournisseurs sont particulièrement à risque et quels plans de progrès engager avec eux.


Déploiement de la démarche _ En fonction des engagements pris, l’entreprise et ses fournisseurs engageront des actions visant à prévenir la dépendance, à appliquer un processus de sélection des fournisseurs transparent, à garantir des relations de long-terme et coopérer, à réduire les risques RSE des fournisseurs de 1er et 2ème rang, à soutenir l’économie sociale et solidaire, à encourager l’achat local, etc.


Evaluation de la démarche_ Il est recommandé de mettre en place un tableau de bord d’indicateurs et des dispositifs de suivi pour mesurer la performance de votre démarche, dans un objectif d’amélioration continue. Impliquez vos fournisseurs dans cette évaluation en recueillant leur avis et recommandations.


Bien entendu, la formation et la sensibilisation des collaborateurs et des fournisseurs est indispensable tout au long de la démarche pour accompagner ce changement et les impliquer.

54 vues